Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/mohamed6/public_html/libraries/f0f/less/less.php on line 1067

Deprecated: Function create_function() is deprecated in /home/mohamed6/public_html/libraries/rokcommon/RokCommon/Service/ContainerImpl.php on line 460

Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /home/mohamed6/public_html/plugins/system/gantry/functions.php on line 44

Deprecated: Function create_function() is deprecated in /home/mohamed6/public_html/libraries/gantry/core/gantry.class.php on line 1043

Deprecated: implode(): Passing glue string after array is deprecated. Swap the parameters in /home/mohamed6/public_html/libraries/gantry/core/gantry.class.php on line 1044

Deprecated: Function create_function() is deprecated in /home/mohamed6/public_html/libraries/rokcommon/RokCommon/Service/ContainerImpl.php on line 460
Al-Rahman

Deprecated: Function create_function() is deprecated in /home/mohamed6/public_html/libraries/gantry/core/renderers/gantrymodulesrenderer.class.php on line 85
Vous êtes ici : Accueil DOSSIERS Monothéisme

al rahmen lbl

Par W.H. pour quran-islam

L'article suivant est publié ici car il contient de très bons arguments qui explicitent la signification d'un des principaux noms de Dieu, le nom "Al-Rahman".

L'article a été écrit par la soeur W.H. Des tentatives ont été faites pour la contacter, afin de débattre d'un certain nombre de points de l'article avant sa publication, mais il n'a pas été possible de la joindre. Par conséquent, l'article est publié ici après de légères modifications et avec quelques "notes de l'éditeur" qui ont été ajoutées pour transmettre quelques réserves sur un certain nombre de points.

La première ayat (verset) de la première sourate (chapitre) du Coran, qui est appelée "Al-Fatiha" (La Clé), établit fermement que les deux noms "Al-Rahman" et "Al-Raheem" font référence à Dieu, le Pouvoir Suprême, et à Lui exclusivement. Ils sont utilisés très souvent dans le Coran, ensemble (en tant que paire) et séparément (individuellement), pour décrire ou faire référence à Dieu dans de nombreux contextes. Le contexte de l'utilisation de ces noms dans le Coran définit clairement leur signification. Il est aussi important de noter que leur utilisation dans "al-Fatiha", dans les versets 1 et 3, souligne le fait qu'ils sont, en réalité, une paire - ainsi qu'à montrer l'importance d'être une paire.

 

Premièrement, l'étymologie des deux noms est la même, ils viennent de la racine "RAHM", qui peut signifier "utérus" ou "lieu d'origine", ce dernier convenant plus ici. Les dérivés de cette racine sont principalement liés à "raheem" ou "miséricordieux", ainsi qu'aux mots de la même "famille" de sens, comme "rahma" ou "miséricorde", mais le nom "Al-Rahman" reste isolé dans sa signification, différent de "Raheem" ou "Miséricordieux", mais les meilleurs étudiants en langue arabe concluent que ce nom est largement similaire à "Al-Raheem". Le Coran, comme nous allons le voir ci-dessous, nous montre que sa véritable signification est, en réalité, opposée au sens de "Al-Raheem" (cf. note de l'éditeur 1). Mais la racine commune relie de manière indélibile ces deux noms - comme une paire. Qu'est-ce qui est étrange avec une paire d'opposés ? La création toute entière est basée la-dessus !

 

Le deuxième mot le plus important dans le Coran (cf. note de l'éditeur 2), et facilement le plus mal compris, est le nom-attribut Al-Rahman. Nous expliquons le sens de ce nom avec le mot "Le Tout-Puissant", qui est de loin l'expression française la plus proche de la signification de ce nom. Presque invariablement, les traducteurs utilisent une expression qui est une variante de "Miséricordieux" pour traduire Al-Rahman, en général "le Tout Miséricordieux". Ils basent leur interprétation sur la même erreur faite par les interprètes arabophones, qui supposent que puisque les deux mots semblent avoir la même racine, "rahm", qui sonne comme "rahim" ("utérus"), alors les deux noms doivent partager une signification similaire. Aucun d'eux ne fonde son interprétation sur l'examen de l'utilisation des mots dans le Coran : comment Al-Rahman Lui-même utilise Son nom dans Son message, le Coran ?

Et qui est plus qualifié pour interprétrer le nom Al-Rahman que Al-Rahman Lui-même ? L'utilisation, et non l'étymologie et encore moins les dictionnaires, est toujours le facteur déterminant pour trouver la signification des mots, sans exception. Comment un nom, ou un mot, est utilisé dans le Coran devrait toujours être notre moyen permettant de trouver sa signification, et c'est d'autant plus vrai pour un nom mentionné aussi souvent, et revêtant autant d'importance, que le nom Al-Rahman. Quand on examine chaque référence de ce grand nom-attribut dans le Coran, on découvre qu'invariablement tout pointe vers une signification claire, inébranlable et irréfutable, à savoir la référence au pouvoir, à l'autorité et à la puissance englobant toute chose de Dieu, Gloire à Lui. Le nom englobe toutes les significations de tous les attributs qui Lui sont exclusifs en tant que Tout-Puissant !

Premièrement, le Tout-Puissant Lui-même décrit le nom al-Rahman comme étant équivalent au nom Allah, et les deux noms peuvent être interchangés, comme décrit en 17:110. Notez également que le nom Al-Rahman ne peut pas être utilisé sous une forme possessive comme rabb (Seigneur) ou le mot français "dieu" (ex: "mon Dieu"). C'est également vrai pour le nom Allah (Gloire à Lui). Une personne ne peut pas mettre "mon" devant le nom Allah, ou devant le nom Al-Rahman. De même, quand les deux noms, Al-Rahman et Al-Raheem, sont invoqués ensemble dans le Coran, leur utilisation affirme clairement l'Autorité et la Puissance ultime de Dieu, gloire à Lui (cf. 2:163, 41:2, 59:22).

Par conséquent, nous devons examiner le Coran directement et voir quelle signification est en fait la plus adaptée au nom Al-Rahman, en fonction de l'usage qui en est fait. La sourate 19 est la sourate dans laquelle le nom Al-Rahman est mentionné le plus fréquemment (16 fois). Dans le verset 18 de cette sourate, Maryam (Marie) demande la protection d'Al-Rahman contre celui qu'elle perçoit comme un homme entrant dans ses appartements personnels, mais qui est en fait l'Archange Jibreel (Gabriel). Elle demande protection auprès du Tout-Puissant, pas une miséricorde du "Bienfaisant" ! (cf. note de l'éditeur 3). Elle demande protection auprès d'Al-Rahman contre "l'intrus" afin qu'Il l'effraye, une situation dans laquelle "le Miséricordieux" ou le "Plus Gracieux" n'inspirerait par la peur, et donc ces traductions ne sont pas adaptées. Evidemment, Maryam connaissait la signification du nom Al-Rahman et on nous montre ici, par Al-Rahman lui-même (qui, selon 55:2, nous enseigne le Coran), qu'elle utilisa Son nom de manière appropriée.

En 19:45, quand le prophète Abraham dit à son père, un croyant et adorateur d'idoles : "je crains qu'un châtiment venant d'Al-Rahman ne te touche et que tu ne deviennes un allié du Diable", est-ce l'acte du Tout Miséricordieux de laisser avec colère Satan guider quelqu'un ? Est-ce que cet acte exprime Sa miséricorde et Sa bienfaisance ? Ou est-ce l'acte du Tout-Puissant, l'Autorité Ultime, le Vengeur Tout-Puissant ? Est-ce que cela exprime Son autorité et Sa puissance, Son établissement de limites, Son application de la justice par la condamnation et la destruction du mal ? Cela se situe dans les limites de Son autorité et puissance (et justice), et ce n'est pas la définition de la "miséricorde", de la "bienfaisance" ou de la "clémence" que d'appliquer un "châtiment" ou de causer des "tortures" (car le mot arabe "aazab" signifie aussi littéralement "torture"). Même si l'on peut argumenter que dans l'ordre global des choses, la torture envers les incrédules est une "miséricorde" pour le reste de la création, nous discutons duquel des deux attributs complémentaires et opposés est exprimé ici. (devons-nous, face à de tels arguments détournés, dirent aussi que la miséricorde envers les croyants "torture" ou au moins "punit" les incrédules ? Oui - et Il est à la fois Al-Rahman et Al-Raheem de ce point de vue!) Dieu mentionne Ses attributs dans le Coran en utilisant des noms différents pour une raison, et qu'il y ait des éléments opposés dans un attribut n'argumente en aucune façon contre le sens distinct qui est inhérent dans un nom.

En 19:85-96, un des éclaircissements les plus vif et évident de la signification du nom Al-Rahman, utilisé ici de manière répétitive, condamne avec force l'idolâtrie de `Issa (Jésus) par les Chrétiens, ainsi que l'allégation que le Tout-Puissant partage un pouvoir avec un autre, ou qu'Il procrée. Non, Il est le Créateur, seul, et il n'y a rien comme Lui, et tous les autres sont des créatures, catégoriquement différents, et tous sont complètement sujets envers Son autorité et sont Ses adorateurs. Ces versets mentionnent que les montagnes, les cieux et la terre se prosternent tous de crainte et d'adoration envers Al-Rahman. Ils décrivent clairement comment ce blasphème implique Sa colère. Est-ce cela la description du "Tout Miséricordieux" ? Est-ce que ces versets décrivent un bienfaiteur bienvaillant ou un hôte généreux accommodant gracieusement Ses "invités" ou les destinataires de Ses largesses, ou un gouverneur tendre pardonnant Ses sujets, ou est-ce qu'ils ne décrivent RIEN d'autre que le TOUT-PUISSANT ?? Pour un mot d'une telle magnitude, d'une signification aussi immense, un substitut inepte du véritable sens ne peut être comparé à une petite "erreur".

Les conséquences de cette "erreur" provoquent une réaction en chaîne d'autres erreurs dans la compréhension du Coran qui ont mené beaucoup de personnes à accepter deux faits inacceptables :

1) Que la miséricorde de Dieu est l'attribut avec lequel Il se comporte de manière prédominante envers l'humanité, nous relevant de l'anxiété et de la peur associées à Sa puissance et Son autorité écrasantes, et de sa colère éventuelle.

2) Que la signification du Coran est plus symbolique que littérale, et qu'il doit être interprété par ces "ulama" ou savants qui savent soi-disant comment interpréter les significations symboliques mieux que les "gens ordinaires" qui ne sont pas spécialement intelligents ou doués. En réalité, c'est un des faits ayant la plus grande priorité dans le Coran, que Dieu est à la fois le Tout-Puissant et le Tout-Miséricordieux, et dans Sa relation avec Ses créatures, ces attributs sont en proportion équivalente au plus profond niveau. Tout comme le nom Al-Raheem (le Tout-Miséricordieux) est mentionné dans le Coran (en référence à Dieu) exactement deux fois plus (114 fois) que le nom Al-Rahman (le Tout-Puissant) (57 fois), Sa puissance, étant l'élement le plus "lourd", est équilibré avec deux fois plus de miséricorde, afin que Sa miséricorde soit "aussi large que toute chose" ou qu'elle englobe tout ce qui existe (7:156).

Pour chaque utilisation du nom Al-Rahman dans le Coran, la seule interprétation appropriée s'exprime par "Le Tout-Puissant". Dans un autre exemple clair, nous avons la description en 20:1-5, culminant quand "Ar-Rahman" 'S'élève' sur Son trône. C'est l'image parfaite de la puissance et de l'autorité sur toute chose. Le concept de miséricorde est hors sujet ici : ce n'est ni son moment ni sa place. Notez que les traductions de la Towrah (Torah) de Mussa (Moïse) utilisent le mot "siège de la Miséricorde" ; cela pourrait-il correspondre à une mauvaise interprétation du nom Al-Rahman comme "Miséricorde" et al-aarsh (trône) comme "siège" ? Gardez à l'esprit que ces deux noms, al-Rahman, Al-Raheem font partie des révélations les plus anciennes et universelles ! Les mauvaises compréhensions aussi ont commencé dans l'histoire bien plus loin qu'on peut l'imaginer.

Au début de la sourate 20, qui en un sens complète la description d'Al-Rahman de la sourate 19, l'apparition du nom Al-Rahman est précédée par la crainte (20:3) : l'attitude adéquate des mu'mineen (les croyants) envers le Tout-Puissant (nous craignons Sa puissance, pas Sa miséricorde). Puis la source du Coran est clairement définie (20:4) : le Créateur de la terre (le plus proche de nous) et des plus haut cieux (le plus loin de nous, le plus proche de Dieu). Le verset 20:5 déclare Son autorité (et non Sa miséricorde ou Ses bienfaits) en tant qu'Al-Rahman. Le verset 20:6 déclare qu'Il possède les cieux, la terre, et tout ce qu'il y a entre les deux, et le verset 20:7 déclare Son omniscience. Cette séquence culmine dans le verset 20:8, où la "Déclaration Ultime" ou "la ilaha illa Allah" (il n'y a de dieu que Dieu) est donnée. Cette déclaration spécifique revêt une grande importance, au point qu'elle est considérée comme la déclaration de la foi islamique, appelée Shahâda. Son utilisation dans le Coran est toujours faite avec une grande force. Ici elle complète l'image de l'autorité totale de Dieu. L'effet cumulatif de ces mots et leur lien avec le nom Al-Rahman souligne et démontre le fait évident que ce nom ne fait référence à rien d'autre qu'au Tout-Puissant ! Il y a beaucoup de noms appropriés pour invoquer Sa miséricorde, Ses bienfaits et Sa grâce, mais ce n'est pas un d'entre eux !

De plus, les versets 20:1-8 se terminent en mentionnant qu'"Il possède les plus beaux noms" ou "al-asma' alhusna". Bien que alhusna soit souvent traduit en "beau", il signifie en réalité "beauté" dans le sens esthétique du terme, et aussi dans le sens général. Dans le sens général, un des attributs de la "beauté" d'un nom est sa justesse. Notez que dans le Coran, de nombreux versets se terminent par une paire de noms, nous montrant les attributs appropriés au sujet ou à l'histoire révélés dans le verset en question. Le fait que Ses noms soient le point culminant révélé par ces 8 versets nous indiquent que ceux-ci précisent directement quelque chose au sujet du nom Al-Rahman, qui a été cité en 17:110 comme l'un des "asma' alhusna". Plus précisément, ils nous montrent la justesse de ce grand nom pour décrire Sa puissance et Son autorité, lesquels appartiennent exclusivement au Tout-Puissant !

Dans la même sourate (20), après la description dévastatrice du Jour du Jugement et de la terrible puissance de Dieu en ce Jour, les versets 20:108-109 donnent une description terrifiante de la puissance d'Al-Rahman en ce Jour : tout Lui sera soumis, et rien ne se fera entendre à part des murmures, et aucune intercession ne sera acceptée sauf pour ceux desquels Il aura déjà pris une décision et accordé la permission (et même cette permission n'est que pour les anges - les hommes ne peuvent intercéder pour d'autres hommes) (cf. note de l'éditeur 4). Ces deux versets sont suivis par le verset 20:110 qui décrit vivement l'omniscience de Dieu, et le verset 20:111 énonçant que toutes les faces seront soumises au Vivant, à l'Eternel (Al-Hayyu Al-Qayyum) et que ceux qui portent le fardeau du moindre acte d'oppression (péché) seront condamnés (sans Son pardon - où est l'allusion supposée à la "miséricorde" et à la "bienfaisance" ici ?). Cette séquence toute entière souligne aussi la puissance, l'autorité et la colère du Tout-Puissant !

Pour mener à bien notre propre étude de ce grand nom-attribut, nous avons listé ci-dessous toutes les références au nom Al-Rahman. Vous pouvez les étudier afin de voir comment ce nom fait constamment référence à l'attribut d'omnipotence, et aux attributs dérivés de l'omnipotence, et non pas à l'attribut de miséricorde ou de "bienfaisance" ou de "grâce". Il faut aussi noter que le nom Al-Rahman n'est pas dérivé d'un adjectif qui peut faire référence à autre chose qu'au Tout-Puissant. D'autres noms-attributs, comme Al-Qadeer (le Capable), Al-Ghafur (le Pardonneur), et même Al-Raheem (le Miséricordieux), sont tous dérivés de racines qui, en enlevant le préfixe Al-, peuvent s'appliquer aux êtres humains, et c'est seulement leur forme en Al- qui leur rend seulement appliquables à Dieu (cf. note_de_léditeur_F). L'exclusivité la plus grande est réservée au nom Al-Rahman et cela souligne la grandeur du nom, son importance, et sa signification en relation avec le Tout-Puissant, ainsi qu'en un sens, avec Son Etre Unique.

La sourate nommée Al-Rahman est une des plus puissante dans le Coran, décrivant en détails Sa création dans ce monde et le prochain, cette création étant une preuve claire de Sa puissance et Sa suprémacie en tant que Créateur. Dans cette sourate, ce nom n'est mentionné qu'une fois, dans le premier verset, et en réalité il forme le verset tout entier. Ce seul fait souligne l'importance de ce nom. Le verset d'après mentionne qu'Il (Al-Rahman) nous apprend le Coran, puis le verset suivant mentionne qu'Il a créé l'humanité, et qu'Il a appris à l'humanité à distinguer le bien du mal. Sa création du soleil et de la lune et des cieux, et la prosternation des étoiles et des arbres, tout cela est mentionné pour montrer Sa puissance formidable sur toutes les choses en tant que Tout-Puissant. Un avertissement est également inclut dans la première partie de cette sourate, de ne pas être inéquitable lors de la pesée (c'est-à-dire de ne pas tricher pour nos propres gains personnels). La création, l'enseignement du savoir, la soumission de toute la création envers Lui, et l'avertissement contre les mauvaises actions, sont tous des actes du Tout-Puissant. Le refrain particulier de cette sourate met au défi les humains et les djinns de dénier le moindre de Ses prodiges, et n'offre pas de miséricorde envers ceux qui les dénient. Est-ce la description d'un hôte "gracieux" ou le nom approprié pour cet ensemble de faits "miséricordieux" - ou est-ce la description du Tout-Puissant, du Tout-Connaissant, du Vengeur Ultime, du Pouvoir Suprême, du Créateur ? Bien sûr, il est aussi le Tout-Miséricordieux - mais nous devons d'abord craindre Sa puissance et Son autorité avant de pouvoir être éligible pour Sa miséricorde ! Remarquez-vous que le nom Al-Rahman est invariablement mentionné avant le nom Al-Raheem ? Remarquez-vous que les deux attributs sont décrits séparément et très fréquemment dans le Coran, pour nous montrer que ces deux attributs complémentaires, la puissance absolue et la miséricorde absolue, ne sont et ne peuvent être qu'à Lui seul ? Ce ne sont pas des conjectures. Il est évident que c'est ce qu'Il veut que nous sachions, et que c'est ce que d'autres mu'mineen à d'autres époques savaient. Afa la taa'qiloon ? (N'allez-vous pas réfléchir ?)

Voilà toutes les références à "Al-Rahman" dans le Coran :
1:1,1:3,2:163,13:30,17:110,19:18,19:26,19:44,19:45,19:58,19:61,19:69,19:75,19:78,19:85,19:87,19:88,19:91,19:92,
19:93,19:96,20:5,20:90,20:108,20:109,21:26,21:36,21:42,21:112,25:26,25:59,25:60,25:63,26:5,27:30,36:11,36:15,
36:23,36:52,41:2,43:17,43:19,43:20,43:33,43:36,43:45,43:81,50:33,55:1,59:22,67:367:3,67:19,67:20,67:29,
78:37,78:38.
Dans tous ces versets, le nom Al-Rahman signifie Le Tout-Puissant.

 

Note de l'éditeur 1

L'article établit que le mot Al-Rahman a pour signification Le Tout-Puissant, alors que Al-Raheem a pour signification Le Tout Miséricordieux. Il y a suffisamment de bonne logique dans les arguments exposés pour supporter cette compréhension, mais il n'est pas exact de dire que les mots Tout-Puissant et Miséricordieux sont des contraires. Les deux mots parlent d'attributs totalement différents de Dieu. Le contraire de quelque chose est ce qui présente son autre extrême, ou ce dont l'attribut du premier fait défaut. Par exemple, si l'opposé de chaud est froid, c'est parce que le chaud contient de la chaleur alors que le froid ne contient pas de chaleur. Il s'ensuit que l'opposé de Miséricordieux est ce qui manque de miséricorde, "impitoyable", et non Tout-Puissant. De la même manière, l'opposé de Tout-Puissant serait "faible", et non pas Miséricordieux. L'affirmation que ces deux mots (Tout-Puissant et Miséricordieux) seraient des contraires mène indirectement à la possibilité qu'être Tout-Puissant signifierait manquer de miséricorde, ou qu'être Miséricordieux signifierait manquer de force ! C'est évidemment faux. Par conséquent, quand nous parlons des deux noms Al-Rahman et Al-Raheem, une meilleure manière de les décrire serait de dire "noms contrastants" au lieu de "noms opposés".

Note de l'éditeur 2

La propension à quantifier le Coran n'est pas recommandée. Le Coran étant la parole de Dieu est nécessairement divin en soi. Un des attributs divins de Dieu est que Dieu est Absolu (Al-Samad). Par conséquent, les paroles de Dieu sont aussi absolues. Par définition, ce qui est absolu n'est pas sujet aux comparaisons, et ne peut donc pas être quantifié. Nous ne pouvons pas dire qu'une sourate dans le Coran est plus importante qu'une autre, ni qu'un mot est plus important qu'un autre, et certainement pas qu'un attribut de Dieu est plus important qu'un autre.

Note de l'éditeur 3

La phrase : 'Elle demande protection auprès du Tout-Puissant, pas une miséricorde du "Bienfaisant"' présente un argument problématique. L'auteur présente deux alternatives comme deux scénarios possibles et essaye d'influencer le lecteur à accepter la première alternative. En réalité, le second scénario n'est pas possible puisque Marie ne demandait pas la miséricorde mais la protection, et puisque le second scénario n'est pas appliquable, le lecteur est injustement influencé vers la première alternative !
De plus, il n'y a pas que deux alternatives. Une troisième est que Marie cherchait protection du Tout Miséricordieux, car il est parfaitement normal et valide de décrire la protection de Dieu envers nous comme un signe de Miséricorde. Aussi, on nous dit dans le Coran que nous pouvons appeler Dieu par n'importe lequel de Ses noms, et nulle part nous ne lisons que les croyants doivent utiliser le nom approprié qui est relié à la nature de leur appel !

Note de l'éditeur 4

Le Coran affirme catégoriquement qu'il n'y aura aucune intercession le Jour du Jugement. 39:44 affirme très clairement que toute l'intercession appartient à Dieu seul, ni les anges ni les humains ne sont capables d'intercéder.

Note de l'éditeur 5

L'affirmation que le préfixe Al devant un nom le rend appliquable uniquement à Dieu, bien qu'attrayante, est fausse en réalité. En Arabe le préfixe Al est souvent utilisé pour les êtres humains, comme Al-Mudeer (le manager) et Al-Wakeel (le représentant). Dieu utilise même le préfixe Al dans le Coran en relation avec les humains, comme par exemple Al-Ssedeeq (12:46), Al-Miskeen 30:38), et les pluriels Al-Saleheen (21:75) et Al-Mumeneen (3:68). Notez que les mots Al-Ssedeeq et Al-Mumin sont aussi des noms de Dieu.

 

Traduit de l'anglais par DC

Article original : Al-Rahman

Source : quran-islam.org

 

Autres points de vue :

 

Les articles n'engagent que leur auteur. D'autres points de vue peuvent figurer en bas de chaque article.

 


Deprecated: Function create_function() is deprecated in /home/mohamed6/public_html/libraries/gantry/core/renderers/gantrymodulesrenderer.class.php on line 85